Art Culture Société

Loading...

Art Culture Société

La planète micro, macro. Les intérêts ciblés, Caraïbes, Amériques, Europe, de temps à autres, le monde, dans la mesure ou l'intérêt des lecteurs s'y attardent. Écrivez-nous! Vos commentaires sur eChasimbi.blogspot.com

Nombre total de pages vues

mardi, octobre 03, 2006

Chasimbi (Art du Poèmes)

Poètes,Poésie, Poèmes.
(Envoyez -nous vos poèmes. ChaSimbi les blogueras)

(Consultez le Coin de Carl)
www.carlfombrun




Chasimbi

Anacaona

Le voyage est tentation

Tantrique
Elle avait la peau cuivré
Un alliage d'autochtone et d'espagnol
Elle se prélassait nue sur le sable.
La baie scintillait comme toujours
L'eau salée l'avait détendue, rassérénée
L'espagnol, avait failli la tuer.
Heureux qu'elle eue l'agilité d'une chatte.
La conquête française ne s'était pas faite
Sans heurt.

Femme depuis des siècles et pour des siècles à venir.


Jancy

Séville est une Joconde éternelle

Allegro non tropo

Séville au goût de sapotille

C'est une Joconde cuivrée que j'ai rencontré
Sous une fine neige un jour d'octobre
Place des Arts, angle rue des artistes
Un vent doux soufflait gentil
Comme une muse gracieuse.
Du coin de l'œil j'observais sa volubilité
Elle parlait avec l'aisance d'une jeune fille

Que dis-je, d’une jeune femme de 20 ansqui sait tout.
J'en profitai avant qu'elle n’eût vieillie ....pendant qu’elle savait
Ton sur ton, tout sur tout!
Avant qu’elle ne devienne comme moi, vieux, qui sais qu'il ne sait pas et...qu'il ne saura jamais, rien!
Elle tira longuement sur sa cigarette

C’était tout bête

Un élan d'envie s'empara de moi


Moi qui ne fumais plus.

Jancy (2006)
Éditions Chasimbi 2006




Chère
Cybèle d'atours, de ce transat
Ce poème au
Cœur, depuis vingt ans
Ce jour, d’aujourd’hui, je te le livre

Cybèle
En-dedans, pourtant si loin
L'onde, si belle, point et baille

Lorsque l'œil transparaît
À l'azurée du visage
Et que ton image s'y dépose. Je sais alors
Que je ne sais pas
Ce que je sais

Cette éternelle carafe
Jamais pleine, jamais vide
Toujours près, jamais là.
Jancy (1980)

Aucun commentaire: